desktop_header

Notice: Undefined offset: 20 in /home/bierch/www/sbv_sms_relaunch/wp-content/themes/rv_sbv_sms/includes/responsive.php on line 111

À partir de quelle quantité les produits phytosanitaires peuvent-ils être dangereux pour la santé ?

Le risque pour la santé dépend de la nocivité et de la dose. Pour déterminer le seuil, on calcule la dose à partir de laquelle on ne constate plus d’effets négatifs. Afin de maximiser la sécurité, cette valeur est divisée, par 100 par exemple. On obtient ainsi la dose journalière admissible (DJA). La quantité obtenue peut être consommée quotidiennement tout au long de la vie sans poser de problème de santé.

L’Autorité européenne pour la sécurité alimentaire (EFSA) prévoit une DJA de 0,015 mg par kilogramme de masse corporelle. Pour un poids de 80 kg, c’est donc par exemple 1,2 mg par jour que la personne peut consommer sans souci.

La valeur limite applicable à l’eau potable pour les produits phytosanitaires est de l’ordre de 0,1 microgramme (0,0001 mg) par litre. À cette teneur, une personne de 80 kg devrait donc boire 12 000 litres d’eau, autrement dit 100 baignoires par jour pour atteindre la DJA. Il est donc impossible de consommer une dose nocive avec une eau qui respecte la valeur limite légale.

Il en va autrement pour d’autres denrées alimentaires. Pour les fraises, la valeur limite est de 5 mg par kilogramme de masse corporelle. Une personne de 80 kg ne devrait donc pas manger plus de 240 g de fraises avec cette teneur en chlorothalonil – contre les 12 000 litres d’eau mentionnés.